Bibliothèque des Justices, juin 2014

Le centenaire de la guerre 14-18 a motivé le choix du thème retenu cette année. Dans ces conditions, le danger était d’arriver avec des idées toutes faites et un texte écrit d’avance. Les propositions d’activités se sont chargées de brouiller les pistes et ont donné lieu à des textes très créatifs, alliant auto-portraits et récits de vie, mais aussi humour et imaginaire débridé.

↑↑